La classe préparatoire offre un programme en arts plastiques et visuels dans une perspective à la fois technique et théorique. Au terme de cette année, l’étudiant aura acquis les savoirs faire de base et connaissances nécessaires afin de se présenter aux concours et poursuivre des études supérieures en arts. En s’inscrivant en classe préparatoire, chaque élève s’engage à passer quatre concours d’entrée dans les écoles supérieures de son choix, et ce afin d’optimiser ses chances de réussite. L’idée est de ne pas se limiter en terme d’orientation. A cet égard, l’ouverture européenne est prônée.

 

 

Découvrir l’école d’art et mieux comprendre les objectifs de la formation*

Deux réunions d’information permettant de mieux appréhender les objectifs comme les enjeux du cursus sont proposées aux éventuel(le)s futur(e)s candidat(e)s et à leurs familles :

Le samedi 29 janvier 2022

de 10h à 12h

Le samedi 19 mars 2022

de 10h à 12h


Journée Portes ouvertes

Samedi 19 mars 2022

de 12h à 17h

 

Cette journée permet de découvrir l’exposition

des travaux réalisés par les étudiants de la classe préparatoire, de visiter

les locaux, les ateliers, de rencontrer les

étudiants comme l’équipe pédagogique,

et d’obtenir des informations concernant

le contenu des études et les conditions

d’admission.


 

Ouverture des inscriptions

A partir du 31 janvier 2022

Frais d’inscription : 30 €


Le calendrier des épreuves 2022*

1ère session d’admission

les 9 et 10 mai 2022

(dépôt du dossier au plus tard le 15 avril)

 

2ème session d’admission

les 4 et 5 juillet 2022

(dépôt du dossier au plus tard le 13 juin)

 

* Les modalités d’organisation des épreuves d’admission, des réunions d’information comme de la journée « portes ouvertes » peuvent évoluer en fonction du contexte sanitaire


Découvrez le livret d’information classe prépa 2021-2022

Dossier d’inscription 2021-2022

Le dossier 2022-2023 sera accessible à l’ouverture des inscriptions

Découvrez l’école d’art à travers le regard des étudiants de la classe prépa 2020-2021

 

 

Une année pour expérimenter et développer la créativité

Les disciplines abordées durant cette année couvrent plusieurs médiums des arts plastiques et visuels : dessin, arts graphiques, peinture, couleur, sculpture, céramique, art textile, procédés photographiques et vidéographiques, traitement sonore, technologies numériques, installation, performance … À la formation technique proprement dite vient se greffer un volet théorique qui met l’accent sur la langue anglaise, l’histoire de l’art et l’actualité artistique. L’étudiant sera ainsi confronté aux principales théories sur l’art, ce qui devrait lui assurer une meilleure compréhension des enjeux esthétiques de la création et des différents modes expressions artistiques.

Notre objectif essentiel est de permettre la rencontre avec des démarches artistiques actuelles et de contribuer à faire vivre à nos étudiants, des événements culturels singuliers, de développer leur créativité et leur propre identité. Avec pour finalité, de les aider à amorcer une réflexion artistique personnelle prenant forme à travers le dossier de travaux personnels qu’ils devront constituer et défendre lors des concours d’entrée dans les écoles supérieures d’art.

 

Accompagnement au choix de l’orientation

L’information et l’accompagnement au choix de l’orientation s’inscrit dans le cadre du projet pédagogique de notre établissement. Nous développons des méthodes de conseils en orientation très diverses, qui reposent avant tout sur la liberté de choix de l’étudiant, de ses centres d’intérêt, de son parcours scolaire antérieur et de sa personnalité. En effet, les choix d’orientation sont nombreux : écoles supérieures d’arts (option design, art, communication visuelle), arts appliqués, université, arts décoratifs…

Cela suppose donc de notre part une bonne connaissance des filières, des réseaux et une analyse fine de l’évolution et des conditions d’exercice des professions artistiques et des métiers de la création. Les actions menées dans le cadre de ce cursus peuvent prendre des formes différentes en fonction des besoins des étudiant.e.s et des ressources mobilisables. Les séances d’information collectives et individuelles constituent des moments forts. Elles peuvent aussi servir à organiser des rencontres avec des artistes, avec d’anciens étudiant.e.s ,des lectures de dossiers artistiques, des présentations de parcours, des ateliers de réflexion, des visites d’écoles supérieures d’art, etc…


⇒ La Classe Préparatoire est donc à la fois une année d’initiation et d’expérimentation de pratiques plastiques, comme une année de réflexion et d’aide à l’orientation.


Les conditions d’admission

La classe préparatoire est ouverte à tous les Baccalauréats : généraux, professionnels, technologiques, avec ou sans « option art ». Elle sera accessible après passage devant une commission d’admission composée d’enseignants de l’école d’art du Calaisis, d’artistes et de personnalités qualifiées issues du monde de la culture et de l’éducation. A cet entretien s’ajoute une épreuve plastique d’une durée de 2 heures 30, réalisée sur place.


⇒ L’École d’art du Calaisis est membre du réseau national des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art (APPEA).


L’inscription de l’Ecole dans le paysage éducatif, artistique et culturel n’existerait pas sans les partenariats établis avec les Écoles Supérieures d’Art, les lieux de soutien et de diffusion de l’art contemporain en Nord-Pas de Calais.

La proximité de l’école avec l’Angleterre, et l’engagement de l’établissement dans des partenariats européens aux côtés d’universités Anglaises et d’institutions artistiques en font un des atouts majeurs de cette formation. Facteur d’ouverture, d’échange et d’enrichissement, la dimension transfrontalière représente une importante composante du développement de l’école d’art du Calaisis, au profit d’un partage de compétences et de savoirs faire pour nos étudiants. Il s’agit ainsi de développer leurs compétences linguistiques et de les immerger autant que possible dans un lien franco-anglais très fort.

Dans le cadre de séjours d’immersions artistiques, linguistiques et d’autres projets, l’École d’art du Calaisis collabore également avec :

  • Fabrica, Brighton, UK
  • Sainsbury Centre for Visual Arts Norwich, UK
  • Resort Studio Margate, UK
  • Limbo, Margate, UK

L’équipe pédagogique de la classe préparatoire se compose d’enseignants spécialistes de leur discipline et d’artistes invités :

Les enseignants de l’école d’art :

Emmanuelle FLANDRE : Ouverture sur le monde de la création, aide à l’orientation – Analyse, verbalisation et argumentation

Audrey DEWET : Art et Textiles Contemporains

François DESCAMPS : Histoire de l’Art et de l’Architecture

Frédéric DEWAELE : Couleur

Xavier HENNICAUX : Dessin – Gravure – Modèle vivant

Frédéric FLEURY : Graphisme Contemporain

Armin ZOGHI : Vidéo

Francis BEAUCHART : Photographie

Thierry RAT : Volume – Céramique – Infographie – Multimédia

Clothilde SOURDEVAL : Peinture

Martin SINGER : Animation

 

Les artistes invités :

Pour cette année 2020-2021, les artistes invités sont :

Samuel HACKWILL et Jacob LYON, design d’espace, design d’objet et web design.

Deux designers issus de l’ESAD de Saint Etienne et artistes associés à la compagnie « l’amicale de production » de Lille.

Cette rencontre entre ces deux artistes et nos étudiants de classe préparatoire est le fruit d’un partenariat en l’école d’art du Calaisis -Le concept et la scène Nationale Le Channel;

Workshop intitulé « OPEN SPACE CARTON », durant une semaine nos étudiants travailleront autour du projet le Tiret Du Six de Samuel Hackwill ;

Durant cette semaine de travail, il sera abordé des notions de design, de construction (en carton) et de scénographie…

Ce qui  aura été réalisé durant le workshop, sera utilisé en tant qu’élément scénique pour le projet de performance en cours d’écriture de Samuel, Le Tiret du Six. Présentation publique le 21 et 22 janvier 2021 au Channel.

 

Laurent TIXADOR, sculpture, installation, architecture…

LAURENT TIXADOR, vit et travaille à Nantes. Depuis 2001, il participe régulièrement à des expositions monographiques et collectives, en France et à l’étranger. En 2013, il est lauréat du Prix COAL Art et Environnement.

Laurent Tixador est un artiste du bricolage et de l’expérience dans son sens le plus large. Dans son désir de travailler un maximum avec ce que son environnement immédiat lui offre (ce qu’il aime à appeler le matériau opportuniste), il met un point d’honneur à recourir à des technologies simples. Il n’est pas question ici de réussite, mais plutôt de construire un corpus de possibilités, de tester aussi bien un geste architectural que sa capacité à s’adapter à des conditions inconnues.

Workshop avec Laurent TIXADOR « architectures/ espaces de travail covido-compatibles ! ».

C’est lors d’une conférence organisée en février 2020 que les étudiants de l’Ecole d’art du Calaisis – Le Concept, ont pu découvrir le travail de Laurent TIXADOR. Il nous rejoint aujourd’hui pour animer un workshop de 3 jours « 100 % covido-compatible »  avec nos étudiants de classe préparatoire.

Cet atelier s’articule autour de trois axes :

L’architecture : face à un environnement sanitaire hostile, il s’agira de s’organiser pour que chacun conçoive un espace de travail individuel

Les matériaux : utilisation de matériaux pauvres, recyclés et recyclables disponibles dans et autour de l’école. Ce sont ces ressources qui définiront le style architectural.

La sécurité sanitaire : masques vissés au visage et distances scrupuleusement respectées, nos étudiants sont à pied d’œuvre dans l’espace d’exposition pour concevoir leurs projets.

 

Sylvain COUZINET-JACQUES, photographe.

Né en 1983, il est diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille (2010), puis de L’École Nationale Supérieure de la Photographie à Arles (2012). Son travail a été notamment exposé au BAL à Paris (exposition personnelle Standards & poors, 2013), au Fotofestival Mannheim (2014) et à Aperture Foundation à New-York (exposition personnelle Eden, 2016). En 2015, il est le premier lauréat du prix Immersion décerné par la Fondation d’entreprise Hermès en partenariat avec l’Aperture Foundation, qui lui permettra d’acquérir une maison des subprimes en Caroline du Nord dans une ville nommée Eden. Son premier livre, Eden, réalisé en collaboration avec Fred Cave est publié par Aperture en 2016.

Sylvain COUZINET-JACQUES développe depuis plusieurs années une réflexion à mi-chemin entre la photographie documentaire et les arts visuels, autour du concept de ré-enchantement. De la crise immobilière en Espagne en passant par la figure des émeutiers Black Block jusqu’à l’acquisition d’une maison comme épicentre du projet Eden, ses réflexions s’articulent autour d’un monde en crise et dont la représentation semble incertaine.

Poursuivant son travail autour des notions de territoires et de leurs possibles subversions il réalise un travail transdisciplinaire qui allie photographie, vidéo et installation sonore.

Durant son workshop, Sylvain COUZINET-JACQUES partagera ses méthodes de travail en proposant nos étudiants de réaliser un moodboard,  un outil qui est bien souvent à la genèse de chacun de ses projets.

La réalisation de ce moodborad permettra à nos étudiants de questionner la nature des images, de les sélectionner, les découper, les composer ceci afin de dégager une ligne directrice à partir de leurs centre d’intérêt.  Un outil éditorial efficace pour synthétiser ses idées et surtout apprendre à les partager et les faire comprendre.

 

Marine LELEU, photographe et designer graphique.

Née en 1993, Marine LELEU vit et travaille entre Paris et les Hauts-de-France. Après des études de photographie à Cambrai, puis de design graphique, elle obtient le DNSEP à l’École Nationale Supérieure des beaux-arts de Lyon en 2018. Elle entame alors diverses collaborations avec des artistes pour croiser et lier des pratiques (designer graphique/artiste/théoricien…) et développer une approche singulière du livre d’artiste.Elle a été accueillie résidence à la Casa Velázquez à Madrid, en 2018, et à la Cité Internationale des Arts à Paris, en 2020.
Marine LELEU intervient auprès des étudiants de prépa en photographie numérique et pratiques éditoriales.

 

Léonie YOUNG,  photographe et designer graphique.

Née en 1981, Léonie YOUNG a étudié la photographie et le graphisme à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris dont elle est diplômée en 2006. Elle vit et travaille à Lille depuis 2011.

Son travail artistique est une recherche autour de la fabrication du paysage. En explorant les particularités de différents territoires, elle questionne plus largement notre manière de façonner les espaces et de représenter le paysage. Ses travaux documentent les formes que l’on construit, qu’elles soient architecturales, sculpturales ou utilitaires, et qui façonnent nos villes, tout autant que les images que nous fabriquons, diffusons ou gardons précieusement. En articulant différentes sources photographiques et mêlant image fixe et en mouvement, ces projets font dialoguer les imaginaires culturels avec les espaces réels contemporains.

Son travail est exposé en France et à l’étranger. Elle réalise des projets à Wroclaw (Pologne), Evry ou au Québec, notamment dans le cadre de résidences et d’expositions, au Centre Est-Nord-Est (Québec, 2009), à la Cité Internationale des Arts de Paris (2010) ou au Studio BWA de Wroclaw (Pologne, 2016). En 2011, sa série de photographies Les oeuvres du quotidien – Evry reçoit le Prix Spécial du Jury pour le Prix Arte / L’art et la ville.

Sa pratique du graphisme l’amène également à penser ses projets sous la forme d’éditions imprimées comme pour L’utopie fantôme, dont parle Etienne Hatt dans l’article En quête d’images (artpress 474, février 2020).

Léonie YOUNG intervient auprès des étudiants de prépa en design graphique

 

Les rencontres avec le milieu professionnel s’opèrent à travers l’organisation de workshops, de rencontres professionnelles, de présentation de parcours d’artistes, de créateurs issus des filières artistiques et culturelles. Lors de ces rencontres, les artistes présentent la singularité de leur parcours, permettant ainsi de sensibiliser les étudiants à la variété des cursus existants tout en les éclairant sur l’environnement professionnel du secteur des arts visuels. Il s’agit de partager ces expériences du point de vue du développement professionnel, de faire un retour sur l’expérience de l’école et celle de l’après-école : les difficultés rencontrées à la sortie de l’école, les lieux « ressource » repérés, les stratégies mises en place.

Les frais d’inscriptions en classe préparatoire aux écoles supérieures d’art pour l’année 2020-2021 s’établissent à 600 € pour les élèves résidant sur le territoire communautaire et à 900 € pour les élèves issus d’un territoire extérieur à l’Agglomération. A ce coût, s’ajouteront des frais liés à l’achat de fournitures par les élèves, sachant qu’une partie sera couverte par l’équipement propre de l’école (matières premières, équipement électronique, etc.). A noter qu’il n’existe pas de résidences étudiantes type CROUS à Calais. En revanche, il existe des parcs privés à loyer modéré – de 180 € à 280 € / mois pour des studios équipés – avec lesquels nous sommes en contact.

Les concours d’entrée dans les écoles d’arts débutant pour certains dès le mois de mars, l’année préparatoire est courte. Les cours se déroulent sur deux périodes :
1ère période : de septembre à décembre
2ème période : de janvier à avril
Un suivi individuel sur rendez-vous est prévu jusqu’au 30 juin.
Vacances
Durant les vacances de la Toussaint et d’Hiver, présence obligatoire des étudiants, des déplacements en Angleterre, des rencontres avec des artistes, des présentations de parcours et workshops seront organisés.
Vacances de Noël
Vacances de printemps
Vacances d’été

Laurent Moszkowicz,

coordonnateur pédagogique.

Tél : 03.21.19.56.64

Laurent.moszkowicz@grandcalais.fr